Plaques de glace volantes



Guidage vocal

Plaques de glace volantes Plaques de glace dangereuses sur le camion

Chaque hiver, la glace ou la neige accumulée sur le toit des véhicules créent des situations dangereuses ou provoquent même des accidents graves. Plusieurs centaines de litres d’eau peuvent s’accumuler et se transformer en glace sur la structure d’un camion. Ce sont surtout les camions à toit plat qui sont souvent concernés par le phénomène.

Repérer et éliminer la neige et la glace sur une voiture particulière n’est pas vraiment un problème. Sur un camion, en revanche, c’est nettement plus difficile. C’est surtout lorsque les couches de neige et de glace sont minces qu’elles sont souvent difficiles à distinguer. Les plaques de glace qui se détachent du toit des véhicules deviennent de dangereux projectiles et représentent un danger considérable pour les automobilistes.

La chute de plaques de glace ne se remarque pas toujours et les chaufeurs continuent leur route avec cette dangereuse charge sur le toit.

Mesures de précaution:

  • Conservez une distance suffisante lorsque vous remarquez de dangereuses charges de glace sur le toit du camion qui vous précède.
  • Relevez le numéro de plaque du camion. Prévenez la police pour éviter que d’autres usagers de la route ne soient mis en péril en raison de la chute de plaques de glace.
  • Vous pouvez essayer, en prenant le moins de risques possibles, d’attirer l’attention du conducteur/de la conductrice du camion sur la dangereuse charge transportée sur le toit.

Responsabilité

Tous les conducteurs sont responsables et doivent dégager la neige et la glace accumulées sur leur véhicule. Le non-respect intentionnel de cette obligation expose à des peines privatives de liberté ou pécuniaires. En cas d’accident avec dommages corporels et matériels, les conducteurs encourent en outre de lourdes sanctions pénales et civiles.

Le détenteur du véhicule est, en principe, responsable des dommages corporels et matériels causés par l’exploitation de son véhicule automobile (Article 58 de la loi fédérale sur la circulation routière, LCR). Bien que l’assurance responsabilité civile obligatoire indemnise ces dommages, l’assureur peut exercer son droit de recours en cas de comportement négligent; ce qui peut entraîner une réduction de l’indemnisation ou son rejet pur et simple.