Sécurité



Guidage vocal

Sécurité des voitures électriques actuelles

Que se passe-t-il après un accident? La batterie s’enflamme-t-elle?

Point critique en cas d’accident: la déformation de la batterie

Les composants électriques doivent être conçus de manière à disposer d’une «sécurité intrinsèque». La sécurité intrinsèque signifie que le courant de la batterie est coupé si un défaut se produit dans le système. En clair: si un accident se produit, par exemple, la batterie est immédiatement séparée automatiquement des autres composants et des câbles à haute tension si bien qu’il n’y a plus de tension.

Que faire en cas de panne?

Pour des raisons de sécurité, le principe est que les travaux sur des composants à haute tension doivent uniquement être exécutés par des personnes formées pour ces travaux. Pour toutes les autres, la devise est la suivante: ne pas toucher aux composants à haute tension, ni à aucun des câbles orange!

Cela peut devenir critique si les mécanismes de protection techniques de la batterie de traction sont déformés par un accident et s’en voient détériorés. Dans le pire des cas, les cellules peuvent «passer» dans la batterie de traction. Il s’agirait alors du «thermal runaway» (emballement thermique): dans ce cas, la batterie de traction brûle et est difficile à éteindre.

Crash-test avec deux VW Up!

Les structures pertinentes pour le crash sont identiques pour les deux véhicules. En outre, le bloc batterie a été blindé avec un cadre installé sous le véhicule. Cela a un effet renforçant, mais entraîne également un poids supplémentaire de près de 250 kg.

Une comparaison après une collision frontale à 64 km/h avec 40% de contact (les deux avants des véhicules se touchent environ sur la moitié) montre nettement que la VWup!, avec le poids supplémentaire dû aux batteries, ne s’accompagne pas de pertes en matière de sécurité. La structure de véhicule ne présente pas de valeurs de déformation plus élevées et les valeurs d’exposition pour les passagers sont identiques à celles de la variante up! fonctionnant à l’essence.

La déformation du dessous de caisse s’est arrêtée bien avant le bloc batterie et l’arrêt électrique du système à haute tension a également réagi à l’accident en l’espace de quelques millisecondes et a séparé via un relais la conduite de raccordement entre le bloc batterie et les câbles à haute tension vers le moteur électrique. La batterie ne s’est pas enflammée, il n’y avait pas de risque d’incendie.

Source: https://www.adac.de/rund-ums-fahrzeug/elektromobilitaet/info/sicherheit-elektroauto/