L’imposition est remaniée: les véhicules électriques deviennent encore plus attractifs en tant que véhicules de service



Guidage vocal

L’imposition est remaniée: les véhicules électriques deviennent encore plus attractifs en tant que véhicules de service

Dans le cadre de la révision complète de la loi sur le CO2, le Conseil national a décidé début juin qu’à l’avenir et jusqu’en 2031, la part privée du véhicule de service sera calculée sur un prix d’achat du véhicule réduit. Jusqu’ici, la part privée d’un véhicule de service était calculée sur la base de la valeur d’achat. Étant donné que les véhicules électriques sont plus chers à l’achat que les véhicules à combustion fossile, l’inconvénient du prix d’acquisition plus élevé se reportait sur les frais courants, et ce durant toute la durée d’utilisation. Ce désavantage est dorénavant éliminé. 
(Source: Swiss E-Mobility.ch)